mer 22 janvier 2014

Belgique, Espagne : Halte au terrorisme d'État !



Le 15 mai 2013, l'État espagnol a organisé une vaste opération répressive contre le mouvement libertaire en Espagne : perquisitions, arrestations, expulsions de locaux occupés.

A Bruxelles, le 22 mai 2013, des dizaines de policiers de la section « antiterroriste »(sic) de la police fédérale judiciaire ont investis et perquisitionné les domiciles de camarades anarchistes et anti-autoritaires ainsi que la bibliothèque anarchiste ''Acrata''. Ces derniers ont fini par être relâchés mais néanmoins accusés d'appartenance à une organisation terroriste et d'association de malfaiteurs.

Ces deux opérations ne sont que des manifestations du terrorisme d'État qui cherche à intimider le mouvement libertaire, et plus largement, les mouvements sociaux combattifs à travers l’Europe, pour contenir la colère populaire.

En désignant comme « terroriste » la contestation radicale de l’ordre inégalitaire capitaliste et étatique, les états cherchent non seulement à éviter la massification de la contestation sociale, mais aussi à masquer leur caractère terroriste, fondé sur la guerre, l’exploitation et la violence policière.

Les pressions judiciaires et policières, les perquisitions et les intimidations n'empêcheront pas nos camarades de poursuivre leur lutte, ni de nuire à leurs ennemis de classe.

La Coordination des Groupes Anarchistes, tout en dénonçant la répression du mouvement libertaire belge et espagnol par l'État, assure les camarades visés par la répression de sa solidarité.

Notre solidarité n’a pas de frontière.

Le 07 Juin 2013

Relations Internationales

de la Coordination des Groupes Anarchistes

Téléchargement