lun 28 novembre 2011

Déclaration internationale libertaire de soutien à la lutte populaire égyptienne.

clip_image001_2.jpg

 

Déclaration internationale libertaire de soutien à la lutte populaire égyptienne.

Dans le week-end du 19-20 novembre, une nouvelle vague de manifestations de masse s'est développée dans toutes l'Egypte à cause de la violence systématique exercée par le conseil suprême des Forces Armées contre les masses égyptiennes. Les gens en ont marre de son comportement dictatorial, de l'utilisation de la force brutale contre les manifestants, des jugements militaires qui en 10 mois ont abouti à ce que 12 000 camarades croupissent en prison, de leur censure, de la torture, des kidnappings et des assassinats ciblés d'activistes.

Les gens en ont marre de voir le conseil miliaire détourner les principes de notre révolution pour continuer la même vieille dictature par d'autres moyens. Les gens en ont marre du sectarisme dont ils font la promotion pour nous dévier de notre vrai combat pour la justice, l'égalité et la liberté.

L'impérialisme a imposé une « transition contrôlée» vers la démocratie en Egypte. L'armée s'est montrée obéissante dans l'application de ce dessein. Le peuple d'Egypte demande la fin de la dictature et l'éradication de tous les reliquats du régime haï de Mubarak. Le peuple d'Egypte veut avoir enfin le sentiment d'avoir un pays géré par lui-même et pour lui-même.

Les anarchistes en Egypte et le mouvement de solidarité international avec les révolutionnaires libertaires, soutiennent de tout leur coeur la juste lutte du peuple égyptien pour faire aboutir leur révolution et déplorent le massacre de manifestants qui démontre que le CSFA n'est pas différent de Mubarak.

Contrairement à d'autres secteurs qui gardent des illusions à propos de la démocratie bourgeoise, nous pensons que la démocratie et l'état sont irréconciliables. La démocratie réelle a été mise en pratique par le peuple égyptien quand ils ont formé des comités populaires et géré leurs propres communautés, leurs propres villes, leurs propres affaires de bas en haut. Nous appelons à renforcer ces comités populaires et nous appelons à décentraliser le pays, à rendre chaque position politique révocable par les comités si elle transgresse le mandat populaire.

Nous pensons également que le désir ardent de démocratie est incompatible avec le système capitaliste, basé sur le contrôle par l'élite de l'économie et des moyens de vie, qui condamnent chaque jour plus de 25 000 êtres humains à mourir de faim.

La démocratie réelle n'est possible que quand toute la société gère démocratiquement l'économie et l'industrie d'une nation. Cela nécessite la propriété collective de la terre et des entreprises et leur autogestion par les travailleurs et les paysans eux-mêmes. Si une minorité contrôle la richesse du monde, cette minorité continuera à avoir le pouvoir sur la majorité. Le libre marché est une forme plus subtile de dictature

Par conséquent, nous appelons les travailleurs-euses et les syndicats à jouer un rôle déterminant, à occuper leur lieu de travail, à les transformer en coopérative de travailleurs et à préparer l'autogestion généralisée de l'économie égyptienne, de la classe ouvrière afin d'éradiquer les sources de tyrannie et de violence dans notre pays, le système capitaliste et l'Etat. Unissons-nous sous la bannière de la lutte contre le règne de l'armée, mais défendons une option révolutionnaire, libertaire pour les masses égyptiennes.

 

Le 25 novembre 2011

 

Libertarian Socialist Movement (Egypte)

Federazione dei Comunisti Anarchici (Italie)

Organisation Socialiste Libertaire (Suisse)

Workers Solidarity Movement (Irlande)

Zabalaza Anarchist Communist Front (Afrique du Sud)

Workers Solidarity Alliance (USA)

Confederación Sindical Solidaridad Obrera (Espagne)

Grupo Libertario Vía Libre (Colombie)

Centro de Investigación Libertaria y Educación Popular (Colombie)

Instituto de Ciencias Económicas y de la Autogestión (Espagne)

Federación Comunista Libertaria (Chili)

Revista Política y Sociedad (Chili)

Melbourne Anarchist Communist Group (Australie)

Common Struggle - Libertarian Communist Federation (USA)

Unión Socialista Libertaria (Pérou)

Common Cause (Canada)

Confederación General del Trabajo (Espagne)

Coordination des Groupes Anarchistes (France)

Libertære Socialister (Danemark)

Motmakt (Norvège)

 

RELATIONS INTERNATIONALES

C/O groupe PUIG ANTICH

Boîte Postale 40233

66002 PERPIGNAN-CEDEX