Dimanche, 16 Novembre, 2014 - 15:00 - 18:00

Discussion sur l'antisémitisme à la Plume Noire

Dimanche 16 novembre 15h à la Plume Noire, dans le cadre du Mois Libertaire, discussion sur l’antisémitisme.

 

La CGA-Lyon vous propose dans le cadre du mois libertaire, une discussion sur le poison raciste et antisémite.

Après une brève introduction sur la situation actuelle, nous laisserons place à l’échange sur ce sujet parfois sensible même dans notre milieu.

Pour en savoir plus sur notre positionnement sur le sujet, voici en guise d’introduction le début d’un de nos textes :

Analyse de la CGA Lyon sur la montée du racisme et de l’antisémitisme, et sa signification en période de crise.

Il n’est pas néces­saire d’être unE mili­tantE pour cons­ta­ter que depuis une décen­nie, la parole raciste s’est tota­le­ment libé­rée, jus­ti­fiant l’oppres­sion raciste concrète ainsi que le pas­sage à l’acte contre des mino­ri­tés natio­na­les raci­sées par des cou­rants poli­ti­ques ou des indi­vi­dus, soit par l’État. Cette montée du racisme coïn­cide avec l’aggra­va­tion de la crise capi­ta­liste et de ses résul­tan­tes (montée du chô­mage de masse, pré­ca­rité gran­dis­sante, casse des droits sociaux, des ser­vi­ces publics, déman­tè­le­ment de la pro­tec­tion sociale…).

Pour camou­fler les vrais res­pon­sa­bles de ce désas­tre humain, à savoir un sys­tème économique, le capi­ta­lisme, une classe domi­nante, la bour­geoi­sie, et une ins­ti­tu­tion qui orga­nise la domi­na­tion et l’exploi­ta­tion, l’État, il faut bien trou­ver des boucs émissaires !

Donc, en plus des « ouvrie­rEs qui coû­tent trop cher et vivent au-dessus de leurs moyens », sont dési­gnéEs comme res­pon­sa­bles de cette « crise », les noirEs, les arabes, les turcs/kurdes et mino­ri­tés ori­gi­nai­res de Turquie, les roms, les asia­ti­ques, les juifs/juives et les musul­ma­nEs essen­tia­li­séEs et raci­séEs, bref toutes celles et ceux qui sont consi­déré-es par l’idéo­lo­gie natio­na­liste comme exté­rieur-es au corps natio­nal même s’ils ou elles ont la natio­na­lité fran­çaise : les mino­ri­tés natio­na­les.

Aujourd’hui comme hier, la bour­geoi­sie dif­fuse le poison raciste parce qu’il lui permet de « divi­ser pour mieux régner », en mon­tant les oppri­méEs les unEs contre les autres.

L’anti­sé­mi­tisme, quant à lui, s’il s’ins­crit aussi dans ce « divi­ser pour mieux régner » a pour fonc­tion sup­plé­men­taire de rendre la classe diri­geante invi­si­ble en lui sub­sti­tuant en groupe racia­lisé, les juifs et les juives. C’est ce qui en fait une forme spé­ci­fi­que de racisme.

 

 

C’est la raison pour laquelle l’anti­sé­mi­tisme est indis­pen­sa­ble à la bour­geoi­sie en période de crise capi­ta­liste, parce qu’il lui permet de dis­pa­raî­tre aux yeux des oppri­méEs en étant invi­si­bi­lisé par le dis­cours anti­sé­mite....

Vous pouvez retrouver la fin de ce texte ici.

Depuis d’autres communiqués ou analyse ont été écrits :

- A Lyon, à Bruxelles et comme dans tout l’Europe, combattons l’antisémitisme !

- Contre l’antisémitisme, autodéfense antifasciste et luttes populaires !

Rendez-vous dimanche 16 novembre à 15h à la Plume Noire.
Prix libre.

La Plume Noire, 8 rue Diderot, 69001 Lyon.
Permanence le samedi de 15h à 19h.
Idées Noires, les mercredis 20h-21h sur Radio Canut (102.2)
Possibilité de s’inscrire sur notre page d’infos publique ici