Mercredi, 7 Mai, 2014 - 18:00 - 22:00

Mini-festival de films algériens (1/2) : soirée courts-métrages

kinattieke.jpg

Dans le cadre du festival Kin'Attiéké, en soutien au centre social auto-organisé l'Attiéké, à Saint-Denis, aura lieu un mini-festival de films algériens, le mercredi 7 et le jeudi 8 mai. C'est à partir de 18h, au CSA l'Attiéké, 31 bvd Marcel Sembat, à Saint-Denis. La première soirée de ce mini-festival sera consacrée à la projection de quatre courts-métrages algériens, dont les détails sont à lire à la suite. Créativité et histoires de liberté sans frontières au programme...

 

  • Djoûû, de Djamil Beloucif L’histoire d’une rencontre entre deux clandestins qui ont faim de liberté. Djoûû, signifiant faim en arabe, métaphore du mythe de la Tour de Babel, met en scène des maudits qui, portés par leur rêve, s’échouent quelque part où leur mots se heurtent sans s’entrelacer. Doivent-ils parler la même langue pour se comprendre ?

  • Hystérésis, de Tahar Kessi. Deux endroits, deux univers, deux personnes. Une histoire. Un début, un lien. De l’espoir, une tortue, Le Temps, un papier tue-mouches. Du mépris, une déchirure, des mouches, une possibilité : une rencontre, une dégringolade...un recommencement.

  • Le Miroir, de Lyes Kaci Fragment d’une société en mutation sporadique, un homme traîne sa silhouette efflanquée, ses tourments et les ombres muettes qui l’étonnent à travers les turpitudes broussailleuse du temps.

  • Jenjer (Maquillage), de Abdelmalek Saïfi Mohammed Thichdradh est un jeune peintre. Il réussit le concours des Beaux-Arts, mais finit rapidement par s’ennuyer. Il décide alors de créer son propre atelier...

 

Plus d'informations sur le lieu et le reste du festival