mer 25 juin 2014

STOP AUX VIOLENCES POLICIERES ET AUX MENACES DE L’EXTREME-DROITE LYONNAISE

Dimanche dernier, suite au match de l’Algérie, les forces de l’ordre ont quadrillé le quartier, provoqué les supporters et les personnes sur place venues faire la fête, et fait monter la tension jusqu’à l’affrontement.Retour ligne automatique
Jeudi soir, le dispositif policier va être encore plus important et ressembler à un couvre feu.Retour ligne automatique
Les fascistes lyonnais,eux, ont annoncé leur intention d’occuper la Place du Pont à 22h.

 

Stop aux violences policières et aux menaces de l’extrême-droite lyonnaise !

La fête, tout le monde peut la faire, n’en déplaise à l’État et aux fachos identitaires !

Lors de la victoire de l’Algérie contre la Corée du Sud dimanche dernier, les supporters algériens (mais pas que) ont pu occuper l’espace public habituellement si difficile à s’approprier. Retour ligne automatique
Cet épisode de fête populaire a permis pour quelques instants de renverser le rapport de force quotidien imposé par l’Etat et les autorités publiques.

Provocations et violences policières

Mais rapidement, les forces de l’ordre, qui avaient empêchés à la fin du premier match les habitantEs de la Guillotière de traverser en direction du centre ville, ont très rapidement fait acte de leur présence : tirs de gaz lacrymogène, usage de leurs flashballs, violences physiques sur les personnes. Retour ligne automatique
Ces faits inadmissibles ne sont pourtant que le pâle reflet de la violence quotidienne sur les populations immigrées et les minorités : contrôle au faciès, gardes à vues abusives, gazage, tir au flashball...

Et les condamnations des forces de l’ordre sont quasi-inexistantes !Retour ligne automatique
Au contraire, on s’applique à diviser les populations précaires sous prétexte de sécurité, on remet en place sans le nommer un couvre-feu pour les populations immigrées qui rappelle forcément une autre époque.

Guerre du rue appelée par la frange radicale de l’extrême-droite lyonnaise

Quant à eux, les fascistes lyonnais toujours avides de photos à sensation à publier sur leurs sites étaient aussi présents, protégés par les forces de l’ordre : on a pu assister d’ailleurs sur le net à diverses rumeurs toutes aussi fausses les unes que les autres. Retour ligne automatique
La parole raciste se libère de jour en jour et les commentaires sur les réseaux sociaux sont violents, appelant au début d’une guerre contre la racaille et les arabes.

Pour le prochain match de l’Algérie, le Préfet a promis une sévérité exemplaire : vu le dispositif mis en place dimanche soir, les provocations policières vont être multipliées par deux ou trois et les fascistes lyonnais ont de leur côté, appelé à faire le travail de la police, inefficace selon eux.

Ils appellent même à un rassemblement antiminorités au coup d’envoi du match de jeudi place Gabriel Péri. . .Retour ligne automatique
La même méthode avait été utilisée en octobre 201 0 pour leur marche « anticasseurs » lors du mouvement contre la réforme des retraites.

Ne laissons pas notre quartier devenir le terrain de jeux des forces de l’ordre ou des nazillons !Retour ligne automatique
Mobilisons-nous contre la violence de l’État policier et des groupes fascistes lyonnais !Retour ligne automatique
Solidarité entre habitantEs de la Guillotière !
Retour ligne automatique
Retour ligne automatique
COORDINATION LIBERTAIRE ANTIFASCISTE
Retour ligne automatique
Alternative Libertaire (AL), Coordination des Groupes Anarchistes (CGA),Retour ligne automatique
Confédération Nationale du Travail (CNT)

Téléchargement

Taille: 104.36 Ko