jeu 6 août 2015

Edito

CGA

Vous avez sous les yeux le premier numéro de «Résistances Libertaires» qui vient remplacer «Infos et Analyses Libertaires» comme organe de presse de la CGA. Résistances Libertaires sera un journal numérique et pourra donc être téléchargé gratuitement sur notre site. Résistances Libertaires (RL) sera mensuel ce qui nous permettra, nous le souhaitons, de relayer plus facilement les actualités de luttes et en particulier celles au sein desquelles les groupes et liaisons de la CGA et plus largement les libertaires sont investi∙e∙s. Les articles dans ce numéro sur les marches des fiertés, sur le logement en région parisienne ou sur la loi sur le renseignement sont révélateurs de cette volonté d'ancrer notre anarchisme sur le terrain social, au cœur des luttes et des enjeux qui traversent la société. Cela ne nous empêchera pas d'aborder dans ces colonnes des questionnements de fond et de nous intéresser aux luttes des peuples ailleurs dans le monde, comme en témoignent dans ce numéro les articles d'introduction à l'anarcha-féminisme et sur la situation au Mexique. Nous évoquons aussi ce mois-ci la situation en Grèce et plusieurs scénarios possibles sur les suites. Même si les capitalistes n'ont très souvent comme seule boussole que l'appât du gain, la plupart du temps à court terme, chez eux non plus les visions ne sont pas homogènes. Il y a fort à parier qu'eux-mêmes ne maîtrisent pas les conséquences des actes qu'ils posent. À l'heure où sont écrites ces lignes, il est difficile pour nous d'envisager l'ampleur des conséquences en Grèce et en Europe de ce qui se joue en ce moment, mais celles-ci peuvent être minimes comme considérables sur nos vies. Dans tous les cas, une chose est sûre: les peuples, en Grèce comme ailleurs, ne devront compter que sur eux-mêmes, leurs luttes et leurs facultés de révolte, d'auto-organisation et de solidarité pour s'en sortir par le haut. Aussi malgré la chaleur estivale, qu'on bosse, qu'on profite des festivals, de la plage, de la montagne ou qu'on galère comme le reste de l'année, soyons aux aguets, prêt∙e∙s à se mobiliser, le moment peut le mériter! ■